VOUS AVEZ DIT RÉPUBLIQUE ? BANANIÈRE?

Publié le par Takeda Tetsuya

SURCOUF



COMME PROMIS JE RÉOUVRE LE DOSSIER SARKOZY-ARMÉE....

L'AFFAIRE EST LOIN D'ÊTRE TERMINÉE ET PROBABLEMENT QU'ELLE SE TERMINERA AVEC LE MANDAT DE CE PRÉSIDENT.

CE GOUVERNEMENT UTILISE LES MÊMES MOYENS QUE CEUX UTILISÉS VOICI PLUS DE SOIXANTE ANS PAR LE 3e REICH (VOIR LE COMPLOT DES GÉNÉRAUX ET LE SUICIDE FORCÉ DE ROMMEL) OU PLUS PROCHE DE NOUS LE PROCÈS DE RIOM.
L'ODEUR VYCHISSOISE QUI FLOTTE À PARIS EN CE MOMENT COMMENCE À EN SUFFOQUER BEAUCOUPS.


Sarkozy lance la DST aux trousses des militaires


Nicolas Sarkozy, qui n'a pas confiance en l'enquête ordonnée à la sécurité militaire sur les officiers auteurs d'une tribune contestataire dans Le Figaro, a demandé aux services de police une enquête parallèle et non-officielle.

 

 
































certaines attitudes ne trompent plus....(AP)

L
e Président Nicolas Sarkozy a demandé,en sous-main, à la Direction de la sûreté du territoire, la DST - désormais intégrée au sein de la nouvelle Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) - de rechercher les officiers "rebelles" du groupe Surcouf, selon de bonnes sources.

Dans une tribune anonyme au Figaro, "Surcouf" avait critiqué en juin le nouveau Livre blanc de la Défense. Les policiers de la DCRI (RG et DST), qui, fait sans précédent, travaillent sur cette affaire de façon non-officielle, auraient identifiés les coupables. Nicolas Sarkozy n’avait pas du tout apprécié les critiques des officiers Surcouf. Il avait fait ordonner à la Direction de la Protection et de la sécurité (DPSD, ex-Sécurité militaire) de trouver les coupables.
Mais à la DPSD, où l’on partage généralement les opinions de Surcouf, on mettait peu d’empressement à conclure retrouver les rebelles, pourtant connus par bien des militaires… Mais les RG disposent d’hommes détachés au sein de la DPSD. S’il brise la carrière des officiers de Surcouf, Nicolas Sarkozy risque, à la veille du défilé militaire du 14 juillet, d’aggraver la crise ouverte avec une armée qui avait voté en masse pour lui.

Jean-Baptiste Naudet




Publié dans Actualité française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

semper 14/07/2008 08:12

Il est hors de doute que si Surcouf est un groupe important, les têtes seront évincées, ou réduit à des activités indignes de leurs aspirations, discrêtement sur un laps de temps ne permettent pas de conclure à une purge, ou à une répression. Les autres seront marqués en base de donnée des Services Adimistratifs des Gestionnaires de personnels Officiers et des PNO. Leurs avancements de carrière probablement compromis, un temps du moins.
Ainsi va le Monde au pays des puissants. Trouver l'adversaire, et le "neutraliser".

Takeda Tetsuya 14/07/2008 14:07


Mon dernier article est une réponse suffisante...je crois