LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ



OU

TRAVAIL, HONNEUR, PATRIE

Il serait peut-être temps de nous pencher sérieusement sur notre pays....sur son peuple, sur ses racines, sur sa culture, sur son devenir surtout.
Notre Nation s'appuie toujours sur la République et ses bienfaits pour établir les fondements même de sa réalité...cependant...

Voyons au travers de nos devises la réalité en face.

LIBERTÉ

Notre liberté s'est au fil des présidents, au fil des politiques, de gauche ou de droite, complètement  étiolée pour être en fin de compte au point de disparaître sous les coups de boutoir des lobby associatifs minoritaires à la solde de consortiums commerciaux ou politiques. On pourrait parodier Jacques Dutrons et chanter tous en coeur "...fais pas ci, fais pas ça, hadada prout prout cadet ..."
Vous me direz que sa liberté s'arrête là où commence celle des autres...fallacieux proverbe qui couvre bien des abus et autres arbitraires.
La France est un état totalitaire et policier et je vous défie de me démontrer le contraire.
L'ingérance permanente d'inconnus dans votre vie privée est journalière et la pression est surtout dirigée sur ceux qu sont les moins justiciables : les FRANCAIS MOYENS !
L'insuffisance de moyen de la plupart des ménages les empêche de se déplacer, les empêche de vivre ! On presse le citron jusqu'à l'intolérable pourtant toléré par peur de perdre le peu qui nous reste. Le bâton est toujours brandi en permanance à tous les guichets où nous nous présentons. La menace est elle une forme de dialogue en France (surtout vis à vis des Français). Pas de tabac, pas d'alcool, pas de voiture, pas de logement, pas de d'alimentation à prix résonnable, pas d'opinion personelle, pas de coups de pieds aux cul des emmerdeurs ni de baffe au moutard infernal, pas d'armes (sauf à ceux qui ont du fric), pas d'électricité à bas prix (nous sommes le pays qui s'en met les plus la poche au monde), pas d'eau pour les pauvres (ils n'ont qu'à boire dans les flaques quand il pleut), pas de vieux (salaud de vieux, ils n'ont qu'à crever plus vite), pas de défense pour les mêmes pauvres, (le métier d'avocat est un métier juteux qui en fait un pouvoir supplémentaire dans la société, les avocats "désignés" ne faisant presque jamais leur travail correctement)
Pas de dignité pour les moins nantis (ils n'en n'ont pas besoin). Voilà le triste bilan de la Liberté dans ce pays corrompus qui confond moralité et richesse.

ÉGALITÉ


Sommes nous égaux en France ? Bonne question...Il est certains qu'une certaine minorité est plus égale que d'autres (toujours les mêmes que plus haut) mais cela, mon dieu, c'est dans le triste cours des choses et de mère nature...cependant comme cette affirmation est écrite sur notre devise et dans notre constitution, on peut légalement se poser quelques question sur l'égalité des chance dans ce pays de cocagne où l'argent est roi et où la particule reste un must pour entrer dans certaines écoles.
Notre jeunesse doit se battre pour son éducation. Elle doit d'abord se battre contre la politisation des études depuis des dizaines d'années et sa quasi prise de pouvoir par une pensée marxisante constante depuis mai 68 (et avant). Elle doit aussi se battre contre le favoritisme constant appliqué aux hautes études (l'exception étant la règle pour faire plaisir au petit peuple). L'égalité aussi en ce qui concerne vos origines raciale est pour un pays qui se veut le berceau des droits de l'homme...est inexistante. Cela vient évidemment du fait que l'intérêt particulier de certain fait affluer une immigration tout aussi intolérable dans ce pays. Non, suivant que vous serez fils de général ou de pousse-caillou, vous ferez ou non St Cyr, suivant le fait que vous vous appelez Dassaul, Giscard ou Dupont vous ferez ou  non Polytechique ou l'ENA.....Selon le fait aussi que vous êtes riche ou non, vous aurez droit à un logement décent...(quelque soit la couleur de votre peau car l'argent n'a pas d'odeur). L'Égalité n'existe pas dans un pays gouverné par la même caste depuis des décennies.


FRATERNITÉ

FRATERNITÉ! Quel beau mot...quel magnifique sentiment. Quelle escroquerie aussi. Allons enfants de la Patrie ! Le jour du chacun pour soi est arrivé. L'abbé Pierre est mort, la fraternité aussi. Je crois que jamais une devise n'a été plus fausse pour désigner un français que ce mot. Encore plus aujourd'hui que voici 50 ans.
Si il est un exemple de fraternité désinteressée, il n'est certainement pas français. le français est solidaire au gré de son interêt du moment, pour se faire plaisir et se donner bonne conscience vis à vis de ses mauvaises actions. Pays de paysan, un sous est u sous (cela peut se comprendre) Il n'est cependant pas nécessaire de sortir de l'argent de sa poche pour être solidaire, pour être fraternel... Un peu de bon sens et de bon coeur font parfois beaucoup plus que des billets de banque. Je pense néanmoins que la haine de l'autre est un point fort du français actuel. Chaque région clame bien haut sa particularité et sa non appartenance à l'histoire française qu'elle rejette régulièrement dans ses dépliants touristiques. Les rois, la révolution, la République sont les ennemis de ses pauvres gens  que leurs patois et leurs coutumes sont le nec plus ultra de la civilisation : Provence, Corse, Pays basque, Bretagne, Catalans, Alsace, Savoie, Franche-Comté, pas français, pas solidaire, pas besoin des autres français chez eux...sauf quand ils paient....Elle est belle la Fraternité française...elle fait surtout rigoler nos ennemis (et il y en a beaucoup plus que vous ne le pensez). Au fait, un bobo est-il fraternel et solidaire ?


TRAVAIL


Travail. Ce mot sonne comme une insulte dans le vocabulaire de beaucoup. Le travail est nécessaire à l'équilibre de l'humain...pas nécessairement du Français. Le travail manque dans ce pays depuis près de 40 ans...depuis que quelques traîne-savates d'étudiants ont décidé que le cul et la feignasserie était la plus importante des choses au monde. Belle réflexion de M.Cohn-Bendit et de ses amis.
La culture du travail, cela s'apprend, cela se "travaille", cela s'éduque...mais comme les même traîne-savates sévissent dans l'éducation Nationale...nous tournons en rond (comme dans la chanson). De Gaulle avait su, voilà un temps rendre le courage et le goût du travail à la France et au français...démarche bien inutile vu l'état actuel du pays gouverné par des gens qui se réclament de lui....


HONNEUR


BOUH LE VILAIN MOT QUE CELUI-LÀ!
L'honneur est un mot dont peu de français se réclament encore. Et surtout les plus nantis. Villipendé dans les médias, ignoré dans l'éducation au point d'en faire une tare, et ignoré par la plupart car non appris. car cela s'apprend, l'Honneur, cela s'apprend tous les jours. A l'école, à la maison, au travail (oups j'ai dit un vilain mot).
L'Honneur c'est ce qui sépare en fait l'homme du grouillement des insectes (et encore je suppose que celles ci en ont plus que certains français d'aujourd'hui). L'Honneur c'est préférer mourir debout que de vivre esclave (nous expliquons là les paragraphes précédents). L'Honneur, c'est le sacrifice, de ces milliers de résistants à l'hydre nazie, de ces millions de combattants mort "pour la France". L'Honneur, c'est ne pas oublier le sacrifice de nos parents, de nos aïeux, qui nous ont donné la vie, le pain et l'éducation, L'Honneur c'est de perpétuer leur souvenir, leur histoire et leurs actions.
L'Honneur c'est aussi être fier de nos origine Gauloise, Franque et Latine qui ont fait de notre Nation ce qu"elle est devenue au fil des siècle. L'Honneur n'est plus une devise française...et n'en est plus une qualité (à quelques exception près où parfois il resurgit - et là je remercie M.Dominique de Villepin).
"Fors l'Honneur" restera quand même la mienne...et celle de quelques autres.


PATRIE


AIE EUUU! Qu'ai-je dit ? Pas sur la tête SVP monsieur le censeur.
Voilà un mot que certainement 60% des français ont dans leur coeur mais n'osent pas exprimer ! Délit d'opinion oblige ! Patrie = Le Pen ! Drapeau = Le Pen ! France d'abord = Le Pen ! M. Le Pen est-il a lui tout seul la France ? (Question qui fut posée naguère par Churchill à de Gaulle...)
Non, le Front National n'a pas le monopole de la Patrie. La Patrie appartient à chaque français. A TOUS les français, quelqu'ils soient. Cependant 80% des français estiment que ce mot appartient au passé et est  avant tout un slogan politique du Front National rattaché à l'intolérance, au racisme et à la haine. Mmmm, voilà qui devrait être un sujet plus qu'intérressant pour un psychanaliste. Je dirais plutôt, moi, que 15% de français ont pris "en otage" la Patrie pour en faire un instrument de haine.
La Patrie est tout ce qui nous reste face à un monde dévorant. Face à une entité iinhumaine, destructrice : la finance mondiale...ou plus simplement la "Mondialisation".
L'Europe a déjà détruit la plupart de nos institutions, de notre agriculture, de nos pêcherie, de notre industrie, de notre indépendance...grâce à l'action de traître à cette Patrie...et ils continuent d'gir à la t^te de notre pays pour en détruire ce qui reste, cequ'il en reste...
Moi , je n'aurai qu' une prère :
"...Redonnez nous, mon dieu, ce qui nous reste, ...notre Patrie...Notre belle dame la France"