COMMUNIQUÉ DE LA LIGUE DU SUD

Publié le par Takeda Tetsuya

Mariages gays et adoption : la politique de girouettes de l'UMP.



Une fois de plus, les responsables de l'UMP montrent le peu de cas qu'ils font des engagements pris devant leurs administrés en période électorale.

Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'assemblée nationale, a ainsi déclaré, lors des rencontres de la Cité de la réussite à la Sorbonne, le 11 avril, qu'il n'excluait pas de changer purement et simplement d'avis sur le mariage gay et l'adoption d'enfants par des couples homosexuels.

'' J'y étais hostile. Aujourd'hui je ne sais plus, comme sur un certain nombre d'autres sujets.''

Or, ce changement d'attitude ne peut s'expliquer que par l'activisme incessant de quelques associations d'intellos-bobos, arguant d'une ''discrimination'' envers la communauté homosexuelle, qui semble plus émouvoir J-F Copé que l'opinion majoritaire de son électorat (et de l'ensemble des Français)

Rappelons que l'article 75 du Code civil précise que le mariage a pour but de ''se prendre comme mari et femme'' et exclue donc de facto une union entre individus du même sexe. Le maintien de son interdiction relève donc simplement d'un principe de droit.

Par ailleurs, le mariage gay va à l'encontre de l'ordre naturel et participe un peu plus encore à la destruction de la famille traditionnelle.


Aujourd'hui favorable à une loi interdisant totalement le port de la burqa, il ne serait pas très étonnant que M. Copé nous annonce dans quelques temps, une fois la pression médiatique retombée, que sur cela aussi, il n'est '' pas tout à fait clair'' et qu'il ''revendique le temps de la réflexion ''.

 

Dominique MICHEL

 

rockefeller

Publié dans Actualité française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article