BESSON : TRAÎTRE OU SIMPLEMENT ODIEUX CRÉTIN

Publié le par Takeda Tetsuya

Communiqué de presse de Jacques Bompard
Mercredi 6 janvier 2010
 
En visite hier à la Courneuve, Eric Besson ministre de l’identité nationale de Nicolas Sarkozy a déclaré :

« la France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage ».
 
Si la France n’est pas un peuple…
Si la France, ce n’est pas une religion…
Si la France, ce n’est pas une langue…
Si les Français de souche, ça n’existe pas…
 
Alors quel peuple a vécu sur notre territoire depuis 2 000 ans et davantage ?
Alors qui a construit les cathédrales ?
Alors dans quelle langue écrivaient Molière, Balzac ou Camus ?
Alors quel est le peuple qui a donné au monde Berlioz, Pasteur ou Rodin ?
Alors quels étaient les hommes qui sont morts dans les tranchées de Verdun ?
 
On le voit, Eric Besson ne recule devant aucune provocation ni aucun mensonge pour créer la fiction d’une France qui n’existerait que dans, par et grâce à l’immigration. Il est impossible de ne pas être saisi d’un profond dégoût, d’être soulevé par une terrible indignation, en voyant un ministre oser nier ainsi la réalité de notre identité nationale. Que penser également d’un ministre qui lance un débat sur l’identité nationale et dont les propres conclusions vont à l’encontre de ce que pensent et ressentent l’ensemble des Français ? Comment ne pas voir également que la conception folle de la France selon Besson est une négation totale de toute forme d’identité ? Quelle nation peut être composée « de peuples différents » ? Qu’est-ce que le « vivre ensemble » d’Eric Besson sinon un mensonge quand on voit la partition du territoire qui s’organise sous nos yeux ? Une partition silencieuse qui n’est rien d’autre qu’une libanisation rampante, notamment dans notre sud ?
 
C’est contre ces insultes à notre identité, contre tout ce que peut incarner un Besson, que la Ligue du Sud se bat chaque jour sur le terrain.
 
Jacques Bompard
Maire d’Orange




COMMENTAIRE DE LA RÉDACTION :

Mr BOMPARD est bien gentil ! Nous appelons le traître BESSON par ce qu'il est de souche : une nulité et une larve au service de l'étranger et de l'ennemi. Entre le ministre Besson et le traître collaborateur mort fusillé au Fort de Châtillon, à Fontenay-aux-Roses, Joseph Darnand, il n'y a pas beaucoup de différence, entre lui et Marcel Déat il n'y en a PAS!
C'est avec un grand plaisir que nous verrions ce triste personnage finir de la même façon que les collabarateurs qui vendirent leur pays et leur citoyens aux Nazis.
BESSON = NAZI....nous dirions plutôt BESSON = SOVIET cela lui va mieux...Sarkozy ne générera que cela : la destruction de la France et la dissolution de sa culture dans l'islamisme et la pourriture médiatique...
Français, il est temps de se réveiller et d'envoyer tout ce joli monde où il appartient...dans un trou de 6 pieds de profondeur.

Publié dans Actualité française

Commenter cet article