le 1er RCP fête la St Michel !

Publié le par Takeda Tetsuya


1er Régiment de Chasseurs Parachutistes de Pamiers: les Paras ont commémoré l’attentat du Drakkar et fêté la St Michel




C’est en raison de son déplacement pour le Tchad en octobre prochain, que le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes de Pamiers, a fêté la Saint Michel le 12 septembre dernier, et par le fait même a commémoré en cette circonstance le 25ème anniversaire de l’attentat du Drakkar, où 58 parachutistes avaient trouvé la mort le 23 octobre 1983.

C’était aussi l’occasion pour le Régiment de mettre à l’honneur les anciens d’Algérie, en évoquant les combats de Masqueray et d’Afflou.

Cette grande et belle cérémonie, à laquelle participaient de nombreuses autorités civiles, militaires, judiciaires et ecclésiastiques du département, portes drapeaux et anciens combattants, s’est déroulée en plusieurs temps forts, dont celle de la commémoration de l’attentat du Drakkar.

A cette occasion, le général Cardinal ancien Chef de Corps du 1er RCP de Pamiers ouvrait cette cérémonie en rappelant l’histoire de ce terrible attentat dont nous vous donnons ici un bref résumé:

«Beyrouth, le dimanche 23 octobre 1983, il est 6h24, un camion rempli d’explosifs vient de percuter le poste Drakkar de plein fouet. Sous la violence de l’explosion, l’immeuble de neuf étages s’effondre sur les occupants.

58 parachutistes périssent ce jour là sous les décombres (4 officiers, 7 sous-officiers et 47 militaires du rang), 55 du 1er RCP (appartenant à la 3ème compagnie), et 3 du 9ème RCP.

Soldats d’une paix impossible, tous faisaient partie de l’élément français «Diodon IV» de la Force Multinationale de Sécurité à Beyrouth (FMSB) au Liban.

Cette force considérée sous l’égide de l’ONU, à la demande explicite du gouvernement libanais, avait pour mission de maintenir la sécurité de la population locale, et l’autorité de son gouvernement dans une capitale en ruines, aux prises avec des milices de tous bords s’entredéchirant. Le 2 novembre 1983, dans la cour des Invalides, les 58 cercueils sont alignés pour un dernier hommage»

A l’issue de ce rappel historique, Jean-François Valette Préfet de l’Ariège, prenait la parole en expliquant: «le secrétaire d’Etat en charge de la Défense et des Anciens Combattants, Jean-Marie Bockel, m’a demandé de le représenter à cette cérémonie [...]

Il m’a également demandé d’assurer à toutes les familles présentes à Pamiers de sa pensée personnelle en ce moment de recueillement, qu’il aurait souhaité partager avec elles»

Le Préfet Valette poursuivait par la lecture du message de M. Bockel: «Il y a 25 ans, le 23 octobre 1983, cinquante-huit de vos camarades du 1er RCP perdaient la vie à leur poste Drakkar, victimes du terrorisme.

Ces hommes étaient en mission au nom de la France, pour apporter la paix, pour défendre les valeurs de liberté, pour restaurer la vie. Lors des obsèques nationales, qui se sont déroulées dans la cour d’honneur des Invalides, le Président de la République avait souligné que jamais la France n’oublierait ses enfants victimes du devoir.

C’est pourquoi, j’ai décidé que je serai le 23 octobre 2008, jour anniversaire de l’attentat, à Pamiers au milieu de vous, pour bien marquer que le gouvernement et la France toute entière, se souviennent qu’ils rendent hommage aux héros du 1er RCP.

Je voudrais associer à cet hommage les dix parachutistes tombés en Afghanistan le 18 août dernier, ainsi que les 256 soldats américains morts il y a 25 ans le même jour, à quelques centaines de mètres de Drakkar, et dans les mêmes conditions.

Aux familles, aux anciens camarades et à tous les parachutistes du 1er RCP, je veux dire que la mort de nos 58 camarades n’a pas été vaine et qu’ils restent à tout jamais la fierté de la France»

Publié dans Parachutistes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article