LA CHINE : LE PARADIS du néo-NAZISME ROUGE

Publié le par Takeda Tetsuya




La lecture de cette video et les commentaires de la télé new yorkaise
(édition française) sont edifiants








La CHINE est certainement devenue ce que beaucoup craignaient au début des années soixante (le péril jaune)
Notre premier enemi est l'Empire du mal le plus détestable édifié ces dernières décennies.
Et ce dans l'indifférence la plus totale de nos dirigeants corrompus et la collaboration active de crétins sinophiles complètement lobotomisés par la peste chinoise.

Publié dans Internationnal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chris du Fier 12/08/2008 23:38

L' art de Sun Wu ou quand le PCC tuera le rêve chinois...

Le principe essentiel de la stratégie de Sun Wu (Vème siècle avant J.C.) est l' art d' associer la tactique militaire à la manœuvre politique et à toutes les ruses diplomatiques s'y rattachant.. Tout un art qu ' avait bien compris, en son temps, le hakka Deng Xiao Ping lorsqu'il déclarait du haut de ses 160 centimetres (sans talonnettes) à plus d'un milliard de chinois : qu'à partir d'aujourd'hui, peu importe la couleur du chat du moment qu'il attrape des souris... Restant entendu que le chat est l' empire communiste chinois, lequel peut changer de couleur au gré des circonstances (un peu comme le PS ou l' UDF en France) et les souris - soit les restes du monde - et plus particulièrement les peuples barbares des démocraties européennes, américaines et autres....

En fait, nous assistons, dans ce monde, à la naissance d'un nouveau régime associant le communisme type 'real politik' et le nationalisme chauvin du Han....... Cela devrait rappeler des souvenirs à quelques anciens qui ont vu naitre le national-socialisme aryen d' outre-Rhin...

Que la Chine reste populaire et démocratique sous l' emprise du Comité  Central du Parti Communiste... serait la meilleure façon de protéger notre monde : l' Occident...Il y aura certainement des dégâts collatéraux, tels que nous les avons connus en 1940-1945. Il faudra bien qu'on en passe par là sauf à accepter de devenir les ilotes modernes du nouvel empire chinois.

En effet, les délires hégémoniques des empires passés et présents ont tous produit une faille mortelle pour ces régimes et pour leurs leaders...: celle de la négation de l' individu, voire carrément de l ' individualisme.. Individuum (caractère original selon Diderot) opposé politiquement à socialisme..Cette hérésie contre nature que nous avons connu au temps des barbaries européennes (nazisme et communisme) ne pourra qu' étouffer le rêve légitime de grandeur des chinois.

La carotte et/ou le bâton, c'est ce que subissent les forces intellectuelles d' une nation lorsque celle-ci est prise entre les tenailles d'un nationalisme débridé associé à une idéologie socialiste dépassée. La tricherie est de mise en permanence pour valoriser les acquis du communisme populaire chinois...jusqu'à faire chanter en play-back une mignonne petite poupée lors de l'ouverture des J.O...vu que la vraie chanteuse n'était pas assez photogénique et présentable aux longs nez comme nous, pour représenter la race supérieure des hans, telle que se l'imaginent les vieux roublards du PCC qui gèrent ce pays...Alors Peking ne semble plus très loin de Nuremberg.... Qu' il en soit ainsi..

Mais pour ce qui nous concerne, il serait temps qu' à titre individuel nous commencions à prendre des mesures de rétorsion à l' encontre de tout ce qui est 'Made in the Popular Republic of China'. Que nos industriels qui roulent carrosse investissent au Maghreb où la main d' œuvre est aussi valable qu' en Chine, ce qui aurait aussi pour effet d' alléger la pression émigrationiste qui commence à peser lourdement sur nos relations avec nos voisins....et nous évitera – éventuellement - une terrible confrontation confessionnelle à plus ou moins brève échéance.

Boycottons tous les produits en provenance de la RPC ainsi que les activités commerciales et industrielles juteuses des membres de la 5ème colonne installés confortablement dans notre pays. (nos 'amis' avaient fêtés au champagne la chute de Dien-Bien-Phu tant à Paris qu' à Tahiti, en Nlle Calédonie, à la Réunion et partout ailleurs où s' étaient installées des communautés chinoises.....)

Mais est-ce que nos ogres (ceux du CAC40), qui ont toujours plus gros yeux que ventres, entendront-ils le message. J'en doute fort. Money talks.... N'est-ce pas ?

Chris du Fier Ce 12 Août 2008
Haute-Savoie. L' autre pays de la résistance

Takeda Tetsuya 13/08/2008 08:06


Voilà un post utile mais malheureusement O combien prémonitoire..