ARMÉE : Discours du président en demi-teinte

Publié le par Takeda Tetsuya

    Nicolas Sarkozy, à Cherbourg pour inaugurer le sous-marin Le Terrible, en a profité vendredi pour parler Défense et dissuasion nucléaire. Le président français a d'abord déclaré que le budget de la défense française ne baisserait pas. Il a ensuite proposé aux partenaires européens de la France un "dialogue ouvert sur le rôle de la dissuasion" nucléaire française dans le cadre de la sécurité européenne. Le président français a annoncé la réduction "d'un tiers" de la composante aéroportée (avions, missiles) de la force de dissuasion nucléaire française. Il a aussi proposé l'ouverture immédiate de négociations sur un traité d'interdiction des missiles sol-sol de portée courte et intermédiaire.
    Téhéran pointé du doigt. Nicolas Sarkozy a estimé que la sécurité de l'Europe "est en jeu" parce que certains pays, notamment l'Iran, "développent à marche forcée des capacités balistiques".

    Le Terrible est le dernier est le quatrième et dernier sous-marin nucléaire lanceur d'engin de nouvelle génération construit par le groupe de construction navale militaire DCNS pour la Marine française. Il doit être mis en service actif en 2010. Il rejoindra Le Triomphant (1997), Le Téméraire (1999) et Le Vigilant (2004) au sein de la Force océanique stratégique (FOST), qui assure la permanence de la dissuasion française. Les principales caractéristiques du Terrible sont identiques à celles des autres SNLE-NG. Long de 138 mètres, d'une diamètre de 12,5 m, il peut emporter son équipage de 111 hommes à la vitesse de 25 noeuds en plongée (47 km/h). Mais ce sous-marin sera aussi le premier à disposer de 16 missiles mer-sol balistiques stratégiques M-51 à capacité nucléaire, dont la précision et la portée sont améliorées par rapport aux M-45 actuellement en service (environ 9.000 km contre 6.000 km). Conçu pour être quasi-indétectable, il est 1.000 fois plus silencieux que les anciens SNLE de la classe Le Redoutable.

Publié dans Actualité française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article