U.S.A.-FRANCE La fin des hostilités n'est pas pour demain...

Publié le par Takeda Tetsuya

Le sentiment anti-français soigneusement entretenu aux États-Unis par la classe politique américaine sert quels intérêts ?
Après toutes ces disgrétions sur le vieillissement et la régression de notre pays, les américains devraient ne plus devoir s'occuper d'un état-nain aussi insignifiant...Eh bien NON, on continue à taper sur le même clou sans aucune vergogne...mais on s'arrête quand même à Paris pour aller saluer le despote local.
Le complexe que développent certains américains vis à vis de la France est témoin que notre pays tient encore sa place dans beaucoup d'esprits outre-atlantique. La Fayette n'est pas encore tout à fait mort. Ni de Gaulle.
On peut néanmoins se demander quand ses enfantillages de classes préparatoires se termineront ?
Il est temps que d'un côté la France sache où se trouve ses véritables alliés et que l'Amérique sache reconnaître l'intuition politique et l'influence française à travers le monde. Comme on dit vulgairement : il y en plus dans deux têtes que dans une. Peut-être que si les USA avaient écouté la France en IRAK, ils auraient économisé des centaines de milliers de vies humaines et des milliards de dollars. Mais quand le dollars justement nous tient ...
Rien n'est évidemment plus rentable pour certains politiciens US que la guerre, les liens financiers qui unissent certains Républicains et Démocrates aux lobby de l'armement et du pétrole sont garants de guerres inutiles dans le monde. Alors que certaines guerres seraient bien nécessaire pour libérer (voilà un mot cher aux américains) des pays écrasés sous la botte communiste. Mais on a pas encore trouvé de pétrole au Tibet.... (ceci fera l'objet d'un autre article)

Publié dans Internationnal

Commenter cet article